Samedi 20 février 6 20 /02 /Fév 19:07
N'oubliez pas de cliquer sur le bouton "lecture"...


Qu’est-ce que la soumission pour Acétos ?

Un truc forcément compliqué à décrire.

 

Ce que je vais dire est en partie fantasmé car si j’ai déjà connu des expériences de soumission ponctuelles je n’ai pas encore l’expérience d’une relation au long cours, aussi peut-être un jour les faits donneront-ils tort à ce que je dis ici.

 

Ce que je vais dire correspond aussi à ce que je crois être aujourd’hui, pas forcément à ce que j’étais hier ou serai demain.

 

 

Actuellement je vis avec une libido détruite, une absence de désirs, je me sens telle une coquille vide prête à se laisser remplir, s’abandonner aux désirs d’une complice que j’espère savoir encourager.

 

Oui il y aurait tentative de ma part de manipuler l’autre pour qu’elle me remplisse de ses désirs, pour qu’elle me redonne vie, me modèle selon ses goûts, moi qui ne parviens peut-être plus à m’aimer vraiment, réellement.

 

Bien évidemment une telle soumission correspond à un don.

 

Dans la soumission ma plus grande crainte serait celle de décevoir, décevoir celle qui m’aurait accordée sa confiance car je pense que vraiment accepter la soumission d’autrui est aussi et une marque de confiance, confiance dans la réalité du don et de la capacité de l’autre a être le plus honnête possible dans cette relation.

La décevoir c’est peut-être détruire la confiance qu’elle a en elle-même, en nous, c’est peut-être aussi entamer cet édifice que l’on construit à deux, cette œuvre qui nous donne le sentiment d’exister.

 

Je ne crois pas me soumettre à priori à un fouet, à un objet, à une épreuve, je ne m’incline que devant une personne et à qui ou quoi elle voudra que je me soumette, mais ce serait alors à elle que je me soumettrais, via par exemple un fouet.

 

Mais suis-je vraiment vide ?

Certainement pas complètement, je suis même rempli de plein de choses qui parfois débordent, ce vide concernerait la case « désir ». J’ai l’impression d’avoir comme une peur de la remplir moi-même pour me retrouver ensuite comme empoisonné par une chimère, peut-être qu’en laissant une autre remplir cette case je cherche ainsi à réduire le risque de ne pas pouvoir accoucher de ce que je porterais ?

 

Mouais…

Non j’ai l’impression de me forcer à inventer une théorie là, la vérité est sans doute plus subtile.

 

 

En laissant l’autre me travailler je cherche sans doute à me l’attacher, à me l’attacher en lui prouvant que je me suis vraiment donné à elle, à me l’attacher en devenant l’œuvre dont elle sera fière, à me l’attacher en devenant la drogue qui lui permette de jouir en faisant vivre ces pulsions singulières qui l’habitent.

 

Mais je ne crois pas que ce ne soit qu’un besoin d’être lié à l’autre, je crois que j’espère aussi qu’elle ouvrira des portes, me fera emprunter des chemins où je n’ai encore jamais mis les pieds, qu’elle sera aussi tout simplement sera la compagne d’un voyage insolite.

 

 

Cela pourra paraître étrange après ce que je viens d’écrire mais je pense être aussi dans une recherche de dépouillement, de confrontation de forces brutes.

Peut-être un désir de rapprocher les âmes au travers des épreuves du corps ?

 

J’aime aussi pouvoir apporter de la confiance en soi à l’autre, contribuer à lui donner de cette si précieuse estime de soi-même qui nous permet tout simplement d’être heureux.

 

Je ne saurais sans doute pas me livrer vraiment à beaucoup de personnes, j’ai besoin de ressentir de l’intelligence, de l’empathie, une capacité à savoir recevoir un don.

 

Ce 6 janvier 2010 je n’ai eu aucune hésitation et je n’hésiterai pas à la suivre.

 

Par Acetos - Publié dans : BDSM et compagnie - Communauté : Domination et amour...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés