Samedi 20 février 6 20 /02 /Fév 18:13
N'oubliez pas de cliquer sur le bouton "lecture"...

 


J’ouvre mon Petit Robert et je lis la chose suivante : 

 

Homophobe : qui éprouve de l’aversion pour les homosexuels

 

 

La définition donnée ne m’étonne pas, elle correspond bien à celle que j’avais en tête et je suppose que beaucoup la connaissaient déjà.

 

 

Pour bien explorer le sujet je tourne quelques pages pour voir ce qui se dit sur l’hétérophobie et là rien, c’est le désert.

 

Quand Robert est défaillant ce n’est pas très bon signe mais heureusement nous vivons une époque formidable où de puissants outils nous aident à rechercher l’information.

Je vais donc sur la Toile et consulte, à tout hasard, un site fort connu qui à force d’être connu sert forcément de référence, même si la référence en question semble parfois contestée…

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9t%C3%A9rophobie

 

Voilà la réponse de Wikipédia:

Hétérophobie est un néologisme dont le sens n’est pas univoque.

Dans une première acception, basée sur le respect du sens de la racine « hétéro », signifiant « autre », l’hétérophobie désigne le refus agressif d’autrui dont le racisme ne serait qu’un cas particulier  : « Le refus d’autrui au nom de n’importe quelle différence ». Dans ce sens, mis en avant par l’écrivain Albert Memmi, l’hétérophobie est un concept qui recouvre notamment la xénophobie[1],[2], l’islamophobie, la christianophobie, la bouddhistophobie ou l’homophobie par exemple. Pierre-André Taguieff l'emploie en ce sens dans son ouvrage La Force du préjugé (1988).

Selon une seconde acception, basée sur l’usage de la racine « hétéro » dans le sens restreint où elle est utilisée dans hétérosexualité, l’hétérophobie fait pendant à l’homophobie et désigne l'hostilité à l’égard des hétérosexuels. Ce concept est critiqué par des homosexuels comme servant de justification à l'homophobie[3]. Leur principal argument étant, que contrairement à l'homophobie, elle n'a jamais provoqué d'atteinte à l'intégrité physique ou morale des hétérosexuels.

 

Pourquoi je m’intéresse à ces mots devez-vous vous demander si vous êtes curieux (ce que vous êtes probablement puisque vous êtes ici) ?

 

Je m’intéresse à ces mots car ayant été récemment accusé d’homophobie alors que j’évoquais simplement la question de la représentativité des hétérosexuels dans un environnement dominé par la communauté gay. Le terme « homophobe » n’est certes pas aussi stigmatisant que « pédophile » mais tout de même est quand même porteur de stigmatisation.

La puissance stigmatisatrice de ce terme est alors exploitée par certains qui voudront par exemple faire taire des propos ne leur convenant pas, mais aussi, et c’est là peut-être le plus embêtant, apparemment  reporter sur autrui l’agressivité dont ils été ou estimés être victimes en tant qu’homosexuels à un moment de leur vie.

 

Selon Wikipédia le concept d’hétérophobie comme pendant de l’homophobie serait contesté par certains homosexuels or j’ai déjà bel et bien assisté à des manifestations de haine vis-à-vis des hétérosexuels. Je ne fais pas ici référence à cette confrontation récente à des allusions douteuses qui sont peut-être à interpréter différemment mais à une expérience ancienne qui remonte aux débuts de l’association Act Up.

 

Via l’association AIDES que je fréquentais pour sortir de ma solitude j’avais eu connaissance d’une nouvelle association de défense des intérêts des séropositifs et m’étais alors rendu boulevard de l’Hôpital (Paris) pour la découvrir via une réunion publique (j’ai un doute subitement, je ne vois vraiment pas où dans ce boulevard a pu avoir lieu la réunion).

 

La salle était grande, un amphi peut-être, grande et grouillant de monde ce qui était plutôt bon signe : je ne m’étais pas déplacé pour rien.

 

Et puis on a commencé à parler, ou du moins des chefs de meute ont pris la parole et la salle a réagit comme on lui demandait de réagir.

On m’avait parlé d’Act Up comme d’une association de défense des intérêts des séropositifs or personne ne parlait d’une façon ou d’une autre des séropositifs mais uniquement, exclusivement de la cause homosexuelle. Je n’étais pas le seul à me poser des questions et au bout d’un moment un homme a demandé la parole pour demander à ce qu’on traite aussi de la séropositivité au VIH. Aussitôt la salle s’est remise en mode meute et s’est mise à conspuer cet homme, l’agressant verbalement clairement pour son hétérosexualité et il du quitter la salle complètement terrorisé.

Pardon pour le point Godwin mais je n’ai pu m’empêcher d’imaginer que les réactions de cette meute envers cet homme ne devaient pas être très éloignées de celles qu’aurait eu une assemblée nazie envers un juif peu de temps avant la mise en place des mesures anti-juives.

Ces réactions puaient la haine, dégoulinaient de violence, de volonté de nier à l’autre le droit d’exister.

 

Oui l’homophobie a hélas un pendant avec l’hétérophobie et il convient de donner sa place dans les dictionnaires à ce dernier mot pour pouvoir désigner un phénomène qui n’est pas je l’espère fréquent mais existe quand même bel et bien.

 

 

Par Acetos - Publié dans : Divers - Communauté : Réalités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés