Mardi 2 février 2 02 /02 /Fév 01:08
N'oubliez pas de cliquer sur le bouton "lecture"...

 

 

Le fantasme de la terrible domina castratrice, de la cruelle qui nous apprend à ne plus jouir, à perdre nos érections, à avoir honte de notre pénis ?

Oui celui-ci aussi je l’ai…

 

Egon-Schiele_4.jpgJ’ai aussi ce fantasme mais je me demande si ici ce ne serait pas un fantasme condamné à le rester.

 

Ce fantasme n’est pas nouveau chez moi, ce qui est « nouveau », enfin depuis une quinzaine d’années quand même, c’est que je n’ai plus de libido. Ce qui est « nouveau » c’est que soit suite à de mauvaises expériences, soit pour des raisons physiologiques, j’en suis arrivé à un point où j’ai peur d’être mis en situation de pénétrer une femme, la survenance et le maintien de l’érection relevant désormais d’un travail pénible et souvent infructueux.

 

Douce Amie semblait sensible à cela et m’avait par moments dirigé vers la jouissance mais le problème est immense et ce n’est pas en quelques échanges par webcam qu’il pouvait être réglé.

 


Voilà un moment que je compte le régler pourtant ce problème et j’ai en particulier mis le corps médical là-dessus, pour l’instant sans grand succès.

 

Alors voilà, si demain celle à laquelle je me serais livré voulait m’amener à ne plus jouir du tout comment le prendrais-je ?

Pourrais-je accepter de me soumettre à un conditionnement visant à renforcer mon présent problème ?

 

Si le fantasme de la castration pouvait encore me faire paradoxalement bander peut-il encore correspondre à un désir, à une chose acceptable pour moi alors que cela fait aussi écho à un problème que je vis ?

Mais si ce fantasme me fait bander ne détruit-il pas le problème et ne devient-il pas alors réalisable?

 

Mouais, il faudra que j’y réfléchisse davantage…

 

Ceci m’amène à un autre aspect des choses.

 

Douce Amie a récemment énoncé ce qui semblera peut-être être une évidence à beaucoup mais qui m’a alors semblé être une révélation : un cul s’ouvre d’autant mieux qu’il est excité…

Avec une libido cassée mon cul ne s’ouvre effectivement qu’avec difficultés.

 

La libido ce n’est pas qu’une question de queue, cela concerne aussi les histoires de cul.

 

 

 

Par Acetos - Publié dans : BDSM et compagnie - Communauté : La d/s dans tous ses états
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés