Dimanche 8 novembre 7 08 /11 /Nov 16:41
N'oubliez pas de cliquer sur le bouton "lecture"...

 


Voyant régulièrement des réactions particulièrement hostiles envers la zoophilie j’essaie de comprendre celles-ci.

 

J’essaie mais je n’y arrive pas, les personnes émettant ces propos hostiles ayant été jusqu’ici incapables de justifier leur agressivité autrement que par de pseudo-arguments d’une bêtise évidente.

 

La zoophilie peut prendre différentes formes et condamner celle-ci en bloc en s’appuyant uniquement sur quelques cas bien particuliers, et certainement pas généralisables, n’est pas admissible.

 

 

La prolifération de cet ostracisme et l’omniprésence des faux arguments me font subodorer que ces derniers seraient des prétextes spécieux pour justifier une posture dont la cause réelle ne serait pas d’ordre éthique mais d’ordre de la soumission aux idées reçues.

Je ne demande qu’à me tromper mais plus j’avance dans la lecture de divers forums, plus je suis désolé d’avoir l’impression d’être confronté à un grand tabou sans fondement défendable.

 

 

Je lance donc cet article dans l’espoir de recueillir un jour des commentaires intelligents, des contributions positives qui permettraient, à moi et à d’autres, de comprendre pourquoi la zoophilie serait éthiquement condamnable.

 

En attendant ce jour qui ne viendra peut-être jamais je n’ai aucune raison de condamner la zoophilie et les zoophiles.

 

 

 

P.S. : Je ne prendrai la peine de publier que les arguments réellement pertinents, aussi inutile de perdre votre temps si vous n’en avez pas (d’arguments…).


Par Acetos - Publié dans : Zoophilie - Communauté : Se dévoiler, se sentir vivre
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés